******aa*******
Qualité des cires

Assez chroniquement les apiculteurs font état de problèmes de viabilité du couvain sur des lots de cire gaufrée en Belgique, en France, en Italie, en Pologne,…un peu partout à travers la planète, en fait !

Le regain d’intérêt pour l’apiculture professionnelle et l’apiculture de loisir au regard des faibles productions de ces 10 dernières années ne permettent pas d’être autosuffisant en cire. Les prix élevés rendent le marché attractif et ouvert à toutes solutions pour combler la demande.

Durant ces 2 dernières saisons, les apiculteurs de la région Auvergne-Rhône-Alpes, entre autres, ont été à leur tour très concernés non seulement par des importations de cires chargées en produits chimiques toxiques pour l’abeille mais aussi directement concernés par des« tromperies » sur le gaufrage à façon.

Suite à l’observation de symptômes sur couvain lors de l’introduction de nouvelles cires en 2016, certains apiculteurs ont alertés le réseau de surveillance des troubles et mortalités de l’ADARA. Des analyses sur des échantillons de cire pour la recherche de produits chimiques et de produits pétroliers ont permis d’identifier l’origine des troubles constatés : consultez dans le détail les symptômes observés et les résultats d'analyses associés.


La vigilance est donc de mise sur l’origine, la qualité et la traçabilité des approvisionnements en cire.

Ces cires contaminées contiennent de nombreux produits insecticides, dont certains sont interdits en Europe, et des produits pétroliers en quantité plus ou moins importante. Il faut donc être très attentif sur l’origine, la qualité et la traçabilité.

Quelques conseils succincts à ceux qui s'apprêtent à acheter de la cire :

• Assurer la traçabilité de vos lots de cire sur votre exploitation (code couleur sur têtes de cadres par exemple)

• Exiger de votre fournisseur l'origine et la traçabilité de la cire fournie (numéro de lot sur facture et sur cartons) et demandez-lui si des analyses multirésidus et/ou des adultérants sont disponibles. 

• En l’absence de législation, nous nous tenons à la disposition de nos adhérents (apiculteurs ou fournisseurs) pour les renseigner sur les molécules à rechercher, le type d’analyse à demander, et le coût de ces analyses.


A lire pour aller plus loin :

- Compte-rendu de la journée technique sur la cire le 15/11/16

- Stratégie de l'ADA AURA face à un achat de cire contaminée lors de la saison 2017

- Réglementation sur la cire